portrait d' Aurélie Auzas

BONJOUR

Je suis Aurélie.

Je suis née en 1976 en Isère. J'ai été militaire pendant plus de 16 ans. J'ai été basée notamment à Paris, à Heidelberg (Allemagne) et dans le Nord-Alsace, où je vis désormais. Au cours de ma carrière militaire, j'ai été formé aux métiers de l'image : vidéo, photo, infographie (print & web). J'ai travaillé pendant plus de 6 ans à l'ECPAD (Etablissement de production audiovisuelle de la Défense) en tant que monteuse vidéo, ainsi que 3 ans en tant que reporter au sein du SIRPA Terre. Il y a un an, j'ai pris la décision de quitter l'institution militaire pour me consacrer à mes propres reportages et raconter les histoires de mon choix.



L' HISTOIRE D'AU FILM DU TEMPS

Tout a commencé lors d'une soirée entre amis, où de nombreuses questions m'ont été posées sur ma famille. Je n'avais pas de réponses à donner. Je n'ai jamais eu le temps de questionner mes grands-parents sur leur vie passée. Ils sont malheureusement décédés depuis de nombreuses années. En questionnant mes parents, je n'ai guère été plus avancée. Je n'ai reçu en réponse que : "Ah, tu sais, tes grand-parents ne parlaient pas beaucoup !" ou "Pourquoi tu veux savoir ça ?".

Pour savoir justement ! C'est l'histoire de ma famille et cela fait donc partie de moi, de mon identité.

A l'heure actuelle, nous avons besoin de nous situer par rapport à la société, notre pays et surtout notre famille. C'est la famille qui constitue la base de notre identité. Si nous sommes perdus au sein de notre famille, comment trouver notre place dans la société ? Nous devons donc nous forger notre identité.

Heureusement, mon père, lui, m'a raconté lorsque j'étais petite, les bêtises qu'il faisait en Ardèche quand il était lui-même petit. C'était drôle et rassurant de voir qu'au fond, nous étions les mêmes. Et puis, j'ai toujours aimé les histoires.

Voilà comment, petit à petit, ce manque de connaissance familiale, mon envie de faire mes propres reportages m'ont amenée naturellement à devenir vidéo-biographe. 

Il y a quelques mois, pour vous aider à raconter vos histoires, j'ai donc créé "au film du temps".